SANCTUAIRE PELAGOS, LE 12 JUIN A LIVOURNE EN ITALIE, SE TIENDRA LA 1ERE RENCONTRE DES COMMUNES ADHERENTES A LA CHARTE DE PARTENARIAT

Livourne, 1ère Rencontre Internationale des Communes adhérentes à la Charte de Partenariat du Sanctuaire Pelagos, afin de présenter les initiatives des communes réalisées dans le cadre du Partenariat, d’effectuer un premier bilan de la mise en œuvre de la Charte et de créer de nouvelles synergies transfrontalières.

Le 12 juin prochain, se tiendra à Livourne la 1ère Rencontre Internationale des communes adhérentes à la Charte de Partenariat du Sanctuaire Pelagos.

L’initiative, qui se déroulera au Musée d’Histoire Naturelle de la Méditerranée - Via Roma 234, permettra de valoriser les actions des communes conduites dans le cadre du Partenariat, d’effectuer un premier bilan de la mise en œuvre de la Charte en vue de son éventuelle révision, et en particulier, de créer de nouvelles synergies transfrontalières, tant à l’échelle régionale qu’internationale.

A la Rencontre, participeront la Présidente de l’Accord Pelagos – Directrice Générale de la D. G. de la Protection de la Nature et de la Mer du Ministère italien en charge de l’environnement – Mme Maria Carmela Giarratano, les Représentants de l’Italie, de la France et de la Principauté de Monaco, la Secrétaire Exécutive de l’Accord Pelagos Mme Fannie Dubois, et la Secrétaire d’Etat à l’environnement du Gouvernement italien, Mme Silvia Velo.

Sont attendus en outre, les Représentants des Autorités de contrôle en mer, Régions, Aires Marines Protégées et Parcs Nationaux, associations et acteurs liés au développement durable de la mer.

A ce jour, 82 communes ont adhéré à la Charte de Partenariat du Sanctuaire, dont 53 communes italiennes et 29 communes françaises.

LE SANCTUAIRE PELAGOS

Le Sanctuaire Pelagos est un espace maritime dédié à la protection des mammifères marins et géré par un Accord signé entre la France, l’Italie et la Principauté de Monaco en 1999 à Rome et entré en vigueur en 2002.

L’objectif de l’Accord est de protéger tous les mammifères marins du Sanctuaire des impacts négatifs issus des activités humaines, tels que les pollutions chimique et acoustique, les collisions avec les navires, les captures accidentelles dans les filets des pêcheurs et les perturbations liées aux activités touristiques.

Le Sanctuaire s’étend sur une superficie de 87 500 km2 et sur un périmètre de 2 022 km impliquant 241 communes. Huit principales espèces de mammifères marins fréquentent le Sanctuaire : le dauphin bleu et blanc, le dauphin commun, le grand dauphin, le dauphin de Risso, le globicéphale noir, le ziphius, le cachalot et le rorqual commun.

Le Sanctuaire Pelagos est reconnu comme ASPIM (Aire Spécialement Protégée d’Importance Méditerranéenne) qui lui confère un statut unique car il s’agit en Méditerranée, de la seule Aire Marine Protégée Internationale dédiée à la protection des mammifères marins.

LA CHARTE DE PARTENARIAT

La Charte de Partenariat du Sanctuaire Pelagos pour les communes est issue d’une initiative des communes elles-mêmes et a été adoptée au cours de la 4ème Conférence des Parties à l’Accord (Monaco 2009). Les communes adhérentes à la Charte s’engagent à mettre en œuvre des décisions politiques en faveur de la protection des mammifères marins ainsi que des actions de sensibilisation, et s’engagent à informer les autorités en cas d’échouage de cétacés sur leurs côtes.

En outre, la Charte permet de valoriser le patrimoine naturel et économique des communes, qui deviennent ainsi de véritables « Portes du Sanctuaire ».


 

project

“SATELLITE TELEMETRY APPLIED TO FIN WHALES IN THE MEDITERRANEAN SEA: satellite tagging and tracking of Fin Whales specimens during winter season in the Strait of Sicily

PARTNESHIP BETWEEN ITALIAN MINISTRY OF ENVIRONMENT, INTERNATIONAL WHALING COMMISSION AND A NATIONAL AND INTERNATIONAL BODIES RESEARCH POOL FOR SATELLITE TRACKING AND REAL TIME MONITORING OF BALAENOPTERA PHYSALUS SPECIMENS

 

Fin whales that live in the oceans are known to undergo seasonal migrations between the tropics and high-latitude waters, spanning thousands of  nautical miles. By contrast, movements of the population of fin whales residing in the Mediterranean remain still mostly unknown. 

During summer, Mediterranean fin whales congregate in large numbers to feed in the Pelagos Sanctuary in the northwestern Mediterranean, the region’s largest marine protected area designated by France, Italy and Monaco to protect marine mammals. However, their destination during the rest of the year is still a matter of debate. Whales are also known to appear in other parts of the Mediterranean, including in the waters near Gibraltar as well as in the eastern basin, but their relationship to the whales found in the Pelagos Sanctuary remains unclear.

To shed light on the migration pattern of Mediterranean fin whales, the General Direction for Land and Sea Protection of the Italian Ministry of the Environment, in the framework of the implementation of the ACCOBAMS Agreement (www.accobams.org) has funded a specific project to the International Whaling Commission. The project aimed at deploying satellite tags on fin whales known to briefly appear in the waters surrounding the small Italian island of Lampedusa, in the Strait of Sicily, towards the end of winter (February-March).

The project was commissioned in order to obtain specific data and information on movements and possible migration routes of fin whales and on their habitats in the waters surrounding the island of Lampedusa, and to verify and confirm the previous limited sighting data, allowing  to correlate this information with those from the north-western Mediterranean within ​​the Pelagos Sanctuary.

The project is aimed in particular to the acquisition of information in the Strait of Sicily, an area characterized by the presence of B. physalus and other cetacean species, in order to assess areas of the Mediterranean Sea that could require targeted protection and conservation measures, as well as for the identification of potential threats and the implementation of mitigation measures. In particular, the waters of the island of Lampedusa are considered as a ​​winter feeding area for fin whales, which feed on the surface thanks to the abundance of Euphausiids  belonging to the species Nyctiphanes couchii, different from that of the Ligurian Sea ( Meganyctiphanes norvegica). 

The project also aims to provide support to the implementation by Italy of Directive 2008/56/EC (Marine Strategy Framework Directive, MSFD) for monitoring activities addressed to the achievement of Good Environmental Status of the Italian seas. The project has the collaboration of researchers from the Tethys Research Institute, the Institute for Environmental Protection and Research (ISPRA) , the Siena University, the Marine Protected Area Isole Pelagie and the National Oceanic and Atmospheric Administration of the US (NOAA). The research programme, authorized by the competent national offices, is conducted in compliance with legal and ethical principles of animal welfare. 

Back in March 2013, as part of this project, three satellite transmitters were deployed on fin whales in these waters, which had provided satellite data for a shorter period (about 2 weeks) , underlining how these specimens remained near the southern coast of Lampedusa island, at a distance between 30-50 nautical miles from the coast, engaging for 75-80% of their time in feeding activities, confirming that the study area plays an important role in terms of food for the fin whales present.

In March 2014 it was not possible to tag any specimen of fin whale, given the particular adverse weather conditions encountered in the area, who had strongly affected the time spent at sea, the possibility of sighting whales: it is known that the Strait of Sicily in the winter months is characterized by adverse sea conditions.

In March  2015, finally, two satellite transmitters were deployed on two fin whales; Dr. Greg Donovan (Head of Science of the International Whaling Commission -IWC- and Scientific Coordinator of the project) and Dr. Simone Panigada (co-project manager for the Tethys Research Institute) report that:

On the 14th of March we managed to equip two fin whales with tiny satellite transmitters. The whales remained around Lampedusa for a couple of weeks, swimming back and forth along the shelf break between the islet of Lampione, the Levante seamount and the Tunisian coast, gorging on the abundant zooplankton found during winter in the surface waters of the Strait. On the 1st of April the two whales separated: one of them started swimming north, hugging the south-western coast of Sicily and then moving into the Tyrrhenian Sea off the east coast of Sardinia, while the other kept foraging for a few more days over the Tunisian Plateau. Then also the second whale moved into the Tyrrhenian, rapidly swimming northwards, and is now just off Cape Corse, in Corsica, well into the Pelagos Sanctuary.”

This unpublished information shows that some of the whales sighted in winter in the Strait of Sicily can be the same ones that concentrate in late spring in the Pelagos Sanctuary, in the north-western Mediterranean: the connection between whale seen off Lampedusa and those that spend the summer in the waters of the Pelagos Sanctuary scientificallydemonstrates the existence of very large and defined seasonal movements of these marine mammals through the Mediterranean, outside of the Pelagos Sanctuary and in correlation with it.

The project fulfillment reaffirms, in the forefront between 23 ACCOBAMS Agreement Parties, the yet reached Italian leadership in implementing of that analytical methodologyit stressed the importance of IWC as Scientific manager of this research activity, being the recognized highest international Body concerning cetaceans research and conservation. 

Photo credits: Tethys Research Institute

La commune de Cagnes-sur-mer a signé la Charte de partenariat Pelagos lundi 20 avril 2015. La cérémonie s'est déroulée à la mairie annexe du Cros-de-Cagnes en présence de Mr Dominique Dubois (représentant du Préfet maritime de la Méditerranée et du préfet des Alpes-Maritimes), Mr Louis Nègre (Sénateur-maire de Cagnes-sur-mer), Mme Fannie Dubois (Secrétaire Exécutif de l'Accord Pelagos), Mr Alain Barcelo et Mme Marie Jarin (Equipe d'animation de la Partie française du Sanctuaire).

Crédits photographiques: Service communication, Ville de Cagnes-sur-mer

Dans le cadre des actions pédagogiques et d'information prévues par la Charte de Partenariat Pelagos, la commune de Diano Marina a promu le Sanctuaire Pelagos à l'occasion de l'exposition "Markt des guten Geschmacks - Die Slow Food Messe" à Stuttgart (Allemagne).

Crédits photographiques: Commune de Diano Marina.

    

Renouvellement biennale de la Charte de Partenariat du Sanctuaire Pelagos pour la ville de Campo nell'Elba (LI)

Nouvelle initiative de formation et de sensibilisation dans les écoles municipales de Marciana Marina (LI)

Le renouvellement biennale de la Charte de Partenariat du Sanctuaire Pelagos a été accordé à la ville de Campo nell'Elba (LI), dixième commune (signataire de la Charte en Italie le 12/10/2012) demandant le renouvellement de la Charte après le premier biennium. A l'issue des deux premières années d’activité, la ville de Campo nell’Elba a obtenu un score total de 6 points. 

Avec la commune de Campo nell’Elba, les procédures du premier renouvellement biennale de la Charte de Partenariat se terminent pour les 14 communes ayant signé la Charte avant le 31 Décembre 2012 : 10 d’entre elles ont demandé et obtenu le renouvellement (72%) tandis que quatre autres communes (Rio Marina, Rio Elba, Portoferraio et Marciana) sont sorties du partenariat pour défaut de demande de renouvellement.

La ville de Marciana Marina (LI), dans le cadre de ses activités de mise en œuvre des engagements pris en signant et en renouvelant la Charte de partenariat, a récemment délibéré en faveur d’un projet de divulgation destiné aux élèves des écoles primaires appelés «L'ora dei delfini» et mené en collaboration avec le « Centro Ricerca Cetacei s.r.l ». La commune de Marciana Marina poursuit ainsi les initiatives similaires déjà menées durant le précédent biennium.

 

La Principauté de Monaco met en oeuvre le label « high quality whale watching » sur son territoire.

Le 9 février dernier, les Secrétaires exécutifs de l’ACCOBAMS et de l’Accord Pelagos ont signé une convention avec l’AMPN (Association Monégasque pour la Protection de la Nature) pour mettre en oeuvre le label en Principauté de Monaco. Le label « high quality whale watching » est destiné aux opérateurs proposant des sorties d’observation des baleines et des dauphins en mer et souhaitant inscrire leur activité dans une démarche durable et de qualité, respectueuse du code de bonne conduite édicté par les deux Accords.
 
Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez pdf ici .
 

Le pdf Bulletin Pelagos 2015  réalisé par la Partie française de l'Accord Pelagos est paru. Bonne lecture !

pdf  

 

Un Label « High Quality Whale Watching » pour les sorties en mer d’observations des mammifères marins

Les Secrétaires Exécutifs du Sanctuaire Pelagos et de l’ACCOBAMS, ont signé le 18 juillet 2014 à Monaco, la première convention relative à la mise en œuvre du label « High Quality Whale Watching » destinée aux opérateurs français.

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquer pdf ici .

 


Suite à la signature de la Charte Pelagos, la ville de Bordighera a interdit la traditionnelle nuit des lanternes flottantes qui devait avoir lieu le 19 juillet 2014 afin de préserver le milieu marin et les cétacés en particulier. La manifestation prévoyait le dépôt en mer d’un millier de bougies en plastiques. Pour en savoir plus, cliquez
pdf ici  (version italienne).

 

Le Parc national de Port-Cros (en charge de l'animation de la Partie française du Sanctuaire Pelagos) lance un appel à projets dans le cadre du programme de recherche financé par le Ministère de l’Ecologie français. L'appel à propositions de partenariats scientifiques est pdf téléchargeable ici .