Vous pourrez retrouver dans cette page toutes les réponses aux questions que vous vous posez !

 

A propos du Sanctuaire Pelagos...

A quoi sert le Sanctuaire ?

Le Sanctuaire Pelagos a été créé pour protéger les mammifères marins des menaces générées par les activités humaines. Il ne s'agit pas d'interdire les activités humaines mais plutôt de les rendre compatibles avec la présence d'espèces remarquables.

Pourquoi ce périmètre ?

Toutes les espèces de mammifères marins de Méditerranée fréquentent régulièrement le Sanctuaire. Attirés par l’abondance de nourriture planctonique, la majorité des baleines de Méditerranée s’y concentrent, de juin à octobre, pour satisfaire leurs besoins alimentaires. Les phénomènes de courants et de relief sous-marin originaux de cette région sont à l’origine d’une productivité biologique exceptionnelle pour la Méditerranée, favorable au développement d’une faune riche en quantité et en diversité. Le Sanctuaire est par ailleurs soumis à une forte urbanisation de sa façade côtière, source de pollution et de nuisances multiples. Ce vaste espace connaît en outre un trafic maritime intense, qu’il soit commercial, civil ou militaire, et ses richesses biologiques subissent une forte exploitation. Ces pressions et ces enjeux ont conduit trois pays riverains, qui partagent une longue histoire maritime, à unir leurs efforts pour protéger les mammifères marins.

Quelle est la particularité du Sanctuaire ?

le Sanctuaire Pelagos est un accord définissant un espace de protection maritime qui s'étend au-delà des territoires nationaux (12 miles des côtes). Il inclut donc des territoires de haute mer, dont la règlementation y est réputée pour être souple, et définie par la convention de Montego Bay, signée en 1982. Cependant, une "Zone de Protection Ecologique" a été instaurée par l'Italie et la France a mis en place une "Zone Economique Exclusive" qui s'étend au-delà de la zone des 12 miles et prévoit des sanctions pour les navires - mêmes étrangers - accusés de pollution volontaire.

Pourquoi "Sanctuaire" ?

Un "Sanctuaire" est, à l'origine, un "lieu sacralisé à force d'importance", avec une connotation plutôt religieuse. Dans notre cas, le "Sanctuaire" doit être interprété comme un "lieu d'importance biologique nécessitant une attention particulière et un plus grand respect pour les espèces présentes et pour leur habitat". En outre, le Sanctuaire Pelagos a été désigné comme une Aire Spécialement Protégée d'Importance Méditerranéenne (ASPIM) dans le cadre de la convention de Barcelone.

A qui s'adresse-t-il ?

Le Sanctuaire n'est donc pas une réserve intégrale et il est ouvert à tous ! Des règles spécifiques sont cependant mises en place afin de préserver la richesse biologique qu'il renferme. Chacun d'entre nous doit prendre conscience de la fragilité du milieu marin et qu'un geste non maîtrisé peut porter atteinte directement ou indirectement aux animaux.

Quels sont ses objectifs ?

La protection des mammifères marins et de leur habitat, à travers un équilibre à trouver pour le maintien des activités humaines traditionnelles.

Comment fonctionne-t-il ?

Le Sanctuaire résulte d'un accord entre trois Etats : la France, l'Italie et la Principauté de Monaco. Chaque pays fonctionne selon ses propres moyens, et un Secrétariat Permanent basé à Gènes coordonne l'ensemble des actions. Pour la partie française, le Parc national de Port-Cros, dont le siège se situe à Hyères, a été mandaté par le Ministère de l'écologie et du Développement Durable pour coordonner les actions nationales.

Qui dirige le Sanctuaire ?

La Conférence des Parties est l'organe décisionnaire de l'Accord. Il valide les recommandations émises par le Comité Scientifique et Technique issues des propositions des Groupes de Travail. Un Secrétariat Permanent coordonne les actions des trois pays sur la base d'un plan de gestion adopté en 2004. Pour la France, le Parc national de Port-Cros coordonne les actions nationales.

De qui dépend-il ?

Il dépend des trois pays signataires de l'Accord. Des orientations sont prises lors des réunions tripartites.

Quelle est la superficie du Sanctuaire Pelagos ?

87 500 km²

Le Sanctuaire Pelagos peut-il s'agrandir ?

L'Accord n'exclut pas la possibilité d'intégrer d'autres pays.  

 

A propos des mammifères marins...

Quelles sont les espèces du Sanctuaire ?

On compte 8 espèces fréquemment rencontrées dans le Sanctuaire Pelagos. La liste des espèces est consultable en cliquant ici.

Quelles sont les espèces les plus menacées ?

Toutes les espèces sont menacées par les activités humaines. L'IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) qui a réalisé une liste rouge des espèces les plus menacées, et plusieurs espèces fréquentant le Sanctuaire y figurent :

  • Balaenoptera acutorostrata - Baleine à museau pointu
  • Balaenoptera physalus - Rorqual commun
  • Grampus griseus - Dauphin de Risso

A-t-on déjà pu relever un "changement" au niveau des cétacés ?

Le Sanctuaire Pelagos est un accord trop récent pour réaliser les effets sur les espèces d'autant plus que dans les premiers temps, les efforts se sont essentiellement concentrés sur l'organisation du Sanctuaire, sur la poursuite de la recherche scientifique et sur ses objectifs à plus ou moins long terme avec la mise en place d'un plan de gestion. On peut dire que la phase active au niveau tripartite n'a commencé qu'avec le démarrage du fonctionnement du Secrétariat Permanent. 

 

A propos des Hommes...

Peut-on participer à la collecte d'information et aux comptages des cétacés dans la Méditerranée ?

L’Opération DELPHIS est organisée par RIMMO (Réserve Internationale Maritime en Méditerranée Occidentale) chaque année en été. Pour allier sortie en mer et protection de l’environnement marin, les plaisanciers des côtes françaises, monégasques et italiennes de la Méditerranée, sont conviés depuis 1996 à une journée exceptionnelle d’observations des mammifères marins et de prélèvements d’eau de mer pour des analyses scientifiques. Cette manifestation permet de sensibiliser un grand nombre de plaisanciers et usagers de la mer pour la préservation des cétacés et de leurs habitats. D’importantes informations sont ainsi recueillies sur les espèces, leur présence, le plancton et sur l’état biologique de l’eau de mer.

Ce rendez-vous des amoureux de la mer et des cétacés a lieu tous les ans, le 3ème dimanche de juillet, avec un éventuel report le 4ème dimanche en cas de conditions météorologiques défavorables. Renseignements et inscriptions sur le site www.rimmo.org.

Par ailleurs, diverses associations et ONGs de protection des mammifères marins et de leur milieu organisent des stages en mer au cours desquels les éco-volontaires prennent des données scientifiques telles que la photo-identification des cétacés, avec leur position GPS. Ces données sont par la suite analyses par les scientifiques.

La nage avec les dauphins se pratique en Méditerranée mais est-elle réellement autorisée lors des sorties de whale watching ?

Plusieurs opérateurs de whale watching proposent dans leur programme la nage avec les dauphins. Le Sanctuaire Pelagos et ses partenaires conduisent actuellement une réflexion sur l'activité whale watching en Méditerranée et la nage avec les dauphins fait partie des questions abordées. A notre sens, cette activité pose plusieurs problèmes. Le premier étant son aspect intrusif vis-à-vis des cétacés, avec des méthodes d'approches pouvant causer des risques de collisions. Les aspects de modifications du comportement et de l'activité des mammifères sont également problématiques. Enfin, les risques de transmission réciproque de "maladies" ne sont pas absents. Nous désapprouvons donc cette activité risquée pour les nageurs et perturbante pour les animaux. Il existe aujourd'hui un code de bonne conduite dont l’application est une des conditions pour que les opérateurs de whale watching obtiennent la certification.

Le Sanctuaire Pelagos organise-t-il des sorties en mer d'observations des cétacés pour le public ? Si oui, à quelle période de l’année et à quel prix ?

Le Sanctuaire Pelagos n'organise pas de sorties en mer pour le public. Néanmoins, une liste des opérateurs de whale watching recense les organismes respectueux du milieu marin pour un whale watching durable. Vous pourrez y faire votre choix en fonction de votre lieu de départ, du type de bateau choisi, du type d'opérateur, etc. La saison estivale est la période idéale pour l'observation des mammifères marins, néanmoins, des sorties en mer, orientées sur la découverte de la faune méditerranéenne en général, sont également organisées au cours de cette période.

Quels sont les organismes reconnus et sérieux en matière de whale watching ?

Il existe un code de bonne conduite qui fait partie des conditions pour l'obtention par les opérateurs d'une certification internationale prochainement mis en place. Dans l'attente de cette certification officielle, nous vous suggérons de consulter la liste des opérateurs de whale watching ayant suivi la formation dispensée par la Partie française du Sanctuaire Pelagos en 2012.

Constate-t-on un changement des mentalités?

Il est encore trop tôt pour établir un bilan mais on peut dire que les administrations et les organisations professionnelles de la mer commencent à prendre en compte la présence du Sanctuaire lorsque des travaux en mer vont être réalisés. De nombreuses manifestations informent les usagers de la mer des règles à respecter, des formations informant les acteurs de l'Etat en mer et les professionnels sont régulièrement mises en place.

 

Envoyez-nous vos questions depuis ce formulaire.